• 2 septembre '15 - La rentrée

    Ce fut la rentrée hier.  Fiston est maintenant en 1ère primaire!  Ma fille a intégré le jde (pour Jardin d'enfants) d'Olga.  Et nous sommes très heureux et heureuses de ce changement de jde. Ma princesse rayonne dans son nouvel environnement.  Elle a rejoint sa grande amie A. 

    La rentrée en 1ère primaire fut teintée d'inquiétudes de ma part, tandis que mon fils était ravi de ce passage.  Ce dernier s'accompagne d'une série de grands bouleversements. Le 1er qui me choque le plus est la fin des jeux libres en classe.  Les élèves sont désormais dans l'apprentissage formel.  Le 2ème grand changement est la fin des siestes l'après-midi.  Un 3ème changement concerne la ponctualité.  Enfin, je citerai le fait que les parents ne sont plus bienvenus en classe...cry  Je trouve cela trop rude, après les années de crèche et de classes ici et dans d'autres écoles (pour rappel, il s'agit de la 3ème école de mon fils).

    J'ai été très inquiète par la fin des jeux libres.  De plus, le cadre change et devient terriblement strict.

    Ainsi, les enfants et les parents étaient convié-es à une petite rencontre la veille de la rentrée.  Nous n'avons pas pu voir la classe.  J'ai été extrêmement frustrée et choquée par ce choix.  Je savais que le lendemain non plus, nous, les adultes, ne pourrions pas voir la classe.  La différence avec les maternelles est saisissante, et à vrai dire, incompréhensible.  Même dans les écoles traditionnelles, les parents accompagnent les enfants en classe le 1er jour.  De plus, le contexte est différent d'une école à l'autre, Steiner ou non.  Les parents se sont beaucoup investis dans l'école. Ils et elles ont travaillé ferme pour rendre cette école agréable le jour de la rentrée.  Interdire l'accès au local où seront leur enfant alors qu'ils et elles ont consacré des heures à l'école m'est incompréhensible également.  Il y a clairement un changement cette année.  Changement d'échelle.  L'effectif des enfants a plus que doublé.  Le personnel enseignant également.  Il y a beaucoup de nouvelles têtes.  Et, cela s'accompagne d'un changement d'ambiance. Inévitable. Agrandir implique énormément de conséquences, certaines heureuses, d'autres moins.

    L'école a été reconnue par la Communauté française, de sorte que la contribution des parents (facultative mais indispensable pour le maintien de la spécificité d'une école Steiner) est beaucoup moindre.

    L'instit de Fiston se déclare maniaque et je dois dire que cet aveu n'a rien pour me rassurer.  Il m'évoque trop l'expérience que nous avons vécue l'année dernière avec une des jardinières, qui n'a d'ailleurs pas été renouvelée à son poste.  Pour des raisons évidentes de discrétion et de respect de la vie privée et professionnelle des personnes concernées, je n'ai rien relaté de mes mécontentements ici.  Ils étaient suffisamment nombreux pour que nous demandions le changement de jardin d'enfants pour ma fille.  Ce qui fut accordé.

    Concernant mon fils, je me raisonne.  Évidemment, la rentrée de mon fils réveille en moi ma propre rentrée en primaire. J'envie mon petit chéri de vivre sa scolarité dans une école à l'écoute de ses besoins. Je connais très peu sur la pédagogie Steiner.  Et parfois, je me dis qu'il est plus difficile de "vivre Steiner" que d'enseigner "selon les préceptes de Steiner".   Steiner a dit, donc Steiner a raison. Dieu/Déesse !  Que je déteste ce genre de réponses toutes faites: "Steiner a dit".

    Mon fils monte au 2ème étage.  Il était impressionné par tout ce monde.  Il tient la main de son institutrice, tellement il était impressionné et rechignait à me lâcher.

    Je posterai des photos de la classe, de l'école en travaux et des parents s'affairant, prochainement,.

     

    L'accueil chez ma fille

    Remarquez l'enfant à table. Il n'a pas eu envie de participer.  Nulle obligation ni pression.  Il vit sa vie, tout en participant à sa manière, dessinant et, par moments, très attentif à ce qui se passe.

    Ma fille attend de passer sous le pont des alouettes.  Elle arbore le pantalon que je lui avais cousu.

    Et voici le pont des alouettes

     

    « 25 août '15 - Changer de vie8 septembre '15 - Bea Jonhson, la vie sans déchet, réalité ou tricherie? »

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :