• [2011-07-15] Retour sur l'activité de bloguer

    Ecrire, un plaisir pour moi.  Partager mes réflexions, une façon de ne pas valser en rond seule avec elles.  Envie de sensibiliser, histoire d’apporter ma pierre à l’édifice, tel le colibri de Pierre Rhabbi

    En gros, ce sont les motivations déclarées de la création de mon blog.  A côté de celles-ci, il y a celles qui relèvent clairement du narcissisme et de l’ego (ou d’un « besoin » de reconnaissance, selon Christophe Bernard).  Toujours est-il que comme l’évoque Grabouilleuse, « le but de la majorité des blogueurs étant d’être lu et commenté, il faut pour cela attirer du monde ».

    Comme le concluait Olivier Trédan, un doctorant en information-communication, dans son article « La construction des mondes sociaux par la pratique de l’auto-publication »[1], la

    « pratique du blog implique donc cette double difficulté : renouveler constamment un lectorat à mesure qu’une partie de celui-ci se fait moins régulière ; renouveler constamment la publication en proposant un contenu original.  En somme, il s’agit pour les blogeurs de maintenir leur micro-monde dans une dynamique d’expansion.  Ces contrainte expliquent, en partie, la difficulté d’un investissement continu et maintenu sur une longue durée dans un pratique d’auto-publication ».

    Voilà qui est dit.  Ouvrir un blog pour « expérimenter un dispositif, gérer de manière ludique et instrumentée une sociabilité » est devenue monnaie courante, en particulier chez les adolescents[2]

    En effet, le blog est un « objet communicationnel » qui mise sur la coopération entre les individus, tout en autorisant la création d’un espace à soi sur Internet[3].   

    Par contre, inscrire l’activité de son blog dans la durée relève clairement du défi le plus périlleux pour un blogueur.  Olivier Trénan pose le constat que les blogs qui durent sont l’apanage d’un « corpus composé d’individus occupant des emplois hautement qualifiés ou poursuivant des cursus universitaires longs »[4]

    Ainsi, je suis prévenue : « s’il est techniquement facile de créer un blog, son animation résulte d’un travail de coopération entre pairs »[5].  Les citations mutuelles entre blogueurs sont nécessaires pour ces « entrepreneurs de leur propre notoriété »[6]

    Rechercher la notoriété, vérifier les statistiques, m’assurer que d’autres me lisent…certes, j’avoue.  Mais avec un certain malaise toutefois.  Car chercher le nombre, la quantité, ne relève pas des valeurs que  je veux suivre pour guider mes actions.  C’est sans doute cette réticence à entrer dans cet « engrenage statistique vertueux », expression empruntée à Christophe Bernard, qui explique mes doutes quant à la création de mon blog.  

    C’est pourquoi j’ai décidé, par cohérence, avec moi-même, de ne pas chercher à tout prix de plaire, ni de parler de mon blog.  Je souhaite expérimenter le tam-tam indirect. 

    Autre paradoxe qui m’a longtemps retenue de créer un tel blog : le manque de temps.  Je ne me l’explique pas, pourquoi créer un blog alors que j’ai le sentiment de manquer de temps pour tout ?  Bizarrement, depuis un mois maintenant, je consacre de longues heures à mon blog.  Et j’ai, simultanément, même repris une activité physique.  Cherchez l’erreur.  Qu’ai-je mis de côté pour dégager du temps à cela ? 

    Peu importe ici.  Au final, c’est parce que j’ai lu des blogs par curiosité[7], parce que j’y ai appris beaucoup de choses, que j’ai eu envie, à mon tour,  d’attiser celle des autres.  J’espère que mes écrits atteindront ce but.   

     

    date de rédaction: 13 mai 2011

     

     


    [1] Dans Communication & Langages, n°165, septembre 2010, pp. 73-86.  Version papier uniquement.  Référence complète ici.

    [2] C. Fluckiger, « La sociabilité juvénile instrumentée.  L’appropriation des blogs dans un groupe de collégiens », Réseaux, n°138, 2006 ; H. Delaunay-Téterel, « Sociabilité juvénile et construction de l’identité.  L’exemple des blogs adolescents », Informations sociales, n°145, 2006, tous deux cités par Olivier Trénan, précité, p. 75, note 8. 

    [3] V. Baudouin & J. Velkovska, « Constitution d’un espace de communication sur Internet (Forums, pages personnelles, courrier électronique…) », Réseaux, 2002, n°97, pp. 121-177, cité par Olivier Trénan, précité, p. 75, note 7.

    [4] Olivier Trénan, précité, p. 76. 

    [5] Ibidem, p. 77.

    [6] Ibidem., p. 77.

    [7] Ibidem, p. 83. « On lit des blogs par curiosité, pour se confronter à d’autre ». 

    « [2011-07-14] Loi sur l'accès aux documents administratifs des communes et provinces & loi sur la motivation formelle des actes administratifs[2011-07-15] L'affaire Popelin, le syndrome d'un machisme qui ne dit pas son nom »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :